ORL, toux, maux de gorge, hygiène nasale

Specials

Viewed products

EXOTOUX Carbocisteine Sirop Toux grasse Sans sucre Flacon de 200 ml View larger

EXOTOUX Carbocisteine Sirop Toux grasse Sans sucre Flacon de 200 ml

3659277

New product

Ce médicament est indiqué chez l'adulte et l'enfant de plus de 15 ans en cas d'affection respiratoire récente avec difficulté d'expectoration.

More details

This product is no longer in stock

1,90 € tax incl.

More info

FORMES et PRÉSENTATIONS

Solution buvable édulcorée à la saccharine sodique : Flacon de 200 ml + cuillère-mesure (5 ml).

COMPOSITION

par cuillère mesure :
Carbocistéine (DCI) 250 mg

Excipients : saccharine sodique, hyétellose, hydroxyde de sodium, parahydroxybenzoate de méthyle (E 218), arôme caramel, eau purifiée.
Teneur en sodium : 33,3 mg par cuillère-mesure.

INDICATIONS

Ce médicament est indiqué chez l'adulte et l'enfant de plus de 15 ans en cas d'affection respiratoire récente avec difficulté d'expectoration (difficulté à rejeter en crachant les sécrétions bronchiques).

POSOLOGIE ET MODE D'ADMINISTRATION

Voie orale. Réservé à l'adulte et à l'enfant de plus de 15 ans.

Cette spécialité est adaptée aux patients suivant un régime hypoglucidique ou hypocalorique.

Une cuillère-mesure (5 ml) contient 250 mg de carbocistéine.

La posologie quotidienne préconisée est de 750 mg 3 fois par jour, soit 3 cuillères-mesure, 3 fois par jour.

La durée du traitement ne dépassera pas 5 jours sans avis médical.

CONTRE-INDICATIONS

Antécédent d'hypersensibilité à l'un des constituants du sirop.

MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI

Mises en garde :

Les toux productives, qui représentent un élément fondamental de la défense bronchopulmonaire, sont à respecter.

L'association de mucomodificateurs bronchiques avec des antitussifs et/ou des substances asséchant les sécrétions (atropiniques) est irrationnelle.

Précautions d'emploi :

La prudence est recommandée chez les sujets atteints d'ulcères gastroduodénaux.

Ce médicament contient 33,3 mg de sodium par cuillère-mesure (5 ml). A prendre en compte chez les patients suivant un régime hyposodé strict.

Ce médicament contient du parahydroxybenzoate de méthyle (E 218) et peut provoquer des réactions allergiques (éventuellement retardées).

FERTILITÉ / GROSSESSE / ALLAITEMENT

Grossesse :

Les études chez l'animal n'ont pas mis en évidence d'effet tératogène. En l'absence d'effet tératogène chez l'animal, un effet malformatif dans l'espèce humaine n'est pas attendu.

En effet, à ce jour, les substances responsables de malformations dans l'espèce humaine se sont révélées tératogènes chez l'animal au cours d'études bien conduites sur deux espèces.

En clinique, aucun effet malformatif ou foetotoxique particulier n'est apparu à ce jour.

Toutefois, le suivi de grossesses exposées à la carbocistéine est insuffisant pour pouvoir exclure tout risque.

En conséquence, l'utilisation de la carbocistéine ne doit être envisagée au cours de la grossesse que si nécessaire.

Allaitement :

Il n'existe pas de données concernant le passage de la carbocistéine dans le lait maternel.

Cependant, compte tenu de sa faible toxicité, les risques potentiels pour l'enfant apparaissent négligeables en cas de traitement par ce médicament. En conséquence, l'allaitement est possible.

EFFETS INDÉSIRABLES

Possibilité de phénomènes d'intolérance digestive (gastralgies, nausées, diarrhées). Il est alors conseillé de réduire la dose.
Possibilité de réactions cutanées allergiques telles que prurit, urticaire, éruption érythémateuse, oedème du visage.

PHARMACODYNAMIE

Classe pharmacothérapeutique : mucolytiques (code ATC : R05CB03 ; R : système respiratoire).

La carbocistéine est un mucomodificateur de type mucolytique. Elle exerce son action sur la phase gel du mucus, vraisemblablement en rompant les ponts disulfures des glycoprotéines, et favorise ainsi l'expectoration.

PHARMACOCINÉTIQUE

La carbocistéine après administration par voie orale est rapidement résorbée ; le pic de concentration plasmatique est atteint en deux heures.

La biodisponibilité est faible, inférieure à 10 % de la dose administrée, vraisemblablement par métabolisme intraluminal et effet de premier passage hépatique important.

La demi-vie d'élimination est de 2 heures environ.

Son élimination et celle de ses métabolites se fait essentiellement par le rein.

MODALITÉS DE CONSERVATION

Durée de conservation : 3 ans.

Pas de précautions particulières de conservation.