ORL, toux, maux de gorge, hygiène nasale

Viewed products

EXOMUC 200 mg Sachet buvable boite de 24 View larger

EXOMUC 200 mg Sachet buvable boite de 24

3638513

New product

Traitement des troubles de la sécrétion bronchique, notamment au cours des affections bronchiques aiguës : bronchite aiguë et épisodes aigus des bronchopneumopathies chroniques.

More details

1,98 € tax incl.

More info

FORMES et PRÉSENTATIONS

Granulés pour solution buvable : Sachets, boîte de 24.

COMPOSITION

par sachet : N-Acétylcystéine (DCI) 200 mg

Excipients :

aspartam, bêta-carotène (E 160), sorbitol, arôme orange (S 289)*.
* Arôme naturel obtenu par dispersion sur dextrose d'une base concentrée.

INDICATIONS

Traitement des troubles de la sécrétion bronchique, notamment au cours des affections bronchiques aiguës : bronchite aiguë et épisodes aigus des bronchopneumopathies chroniques.

POSOLOGIE ET MODE D'ADMINISTRATION

Posologie :

Adulte et enfant de plus de 7 ans : 600 mg par jour, en 3 prises, soit 1 sachet 3 fois par jour.

Enfant de 2 à 7 ans : 400 mg par jour, en 2 prises, soit 1 sachet 2 fois par jour.

La durée de traitement ne dépassera pas 8 à 10 jours sans avis médical.

Mode d'administration : Voie orale.

Dissoudre les granulés dans un demi-verre d'eau.

CONTRE-INDICATIONS

Antécédent d'hypersensibilité à l'un des constituants.Nourrisson (moins de 2 ans) : cf Mises en garde et Précautions d'emploi.En raison de la présence d'aspartam, ce médicament est contre-indiqué en cas de phénylcétonurie.

MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI

Mises en garde :

Les toux productives, qui représentent un élément fondamental de la défense bronchopulmonaire, sont à respecter.

L'association de mucomodificateurs bronchiques avec des antitussifs et/ou des substances asséchant les sécrétions (atropiniques) n'est pas logique.

Les mucolytiques peuvent induire un surencombrement bronchique chez le nourrisson. En effet, ses capacités de drainage du mucus bronchique sont limitées, en raison des particularités physiologiques de son arbre respiratoire. Ils ne doivent donc pas être utilisés chez le nourrisson (cf Contre-indications, Effets indésirables).

Le traitement devra être réévalué en cas de persistance ou d'aggravation des symptômes ou de la pathologie.

Ce médicament contient du sorbitol. Son utilisation est déconseillée chez les patients présentant une intolérance au fructose (maladie héréditaire rare).

Précautions d'emploi :

La prudence est recommandée chez les patients atteints d'ulcère gastroduodénal.

INTERACTIONS

L'association d'un mucomodificateur bronchique avec un antitussif et/ou une substance asséchant les sécrétions (atropinique) n'est pas logique.

FERTILITÉ / GROSSESSE / ALLAITEMENT

Grossesse :

Les résultats des études réalisées chez l'animal n'ont pas mis en évidence d'effet tératogène. Ces données ne permettent pas d'anticiper un effet malformatif dans l'espèce humaine.

Allaitement :

A éviter en l'absence de données disponibles sur le passage dans le lait maternel.

CONDUITE et UTILISATION DE MACHINES

Aucun effet sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines n'a été observé.

EFFETS INDÉSIRABLES

Risque de surencombrement bronchique notamment chez le nourrisson et chez certains patients incapables d'expectoration efficace (cf Contre-indications, Mises en garde et Précautions d'emploi).

Réactions cutanées allergiques telles que prurit, éruption érythémateuse, urticaire et angioedème.

Possibilité de phénomènes d'intolérance digestive (gastralgies, nausées, diarrhées).

 Il est alors conseillé de réduire la dose.

SURDOSAGE

En cas de surdosage, risque d'apparition de symptômes à type de douleur épigastrique, nausées, vomissements.

PHARMACODYNAMIE

Classe pharmacothérapeutique : Mucolytique (R : système respiratoire).

L'acétylcystéine est un mucomodificateur de type mucolytique. Elle exerce son action sur la phase gel du mucus en rompant les ponts disulfures des glycoprotéines.

PHARMACOCINÉTIQUE

L'acétylcystéine, après administration par voie orale, est rapidement absorbée.

L'affinité particulière du tissu pulmonaire et des sécrétions bronchiques pour cette molécule permet d'obtenir des concentrations actives 3 heures environ après la prise du médicament.

L'élimination de l'acétylcystéine et de ses métabolites se fait essentiellement par le rein.

MODALITÉS DE CONSERVATION

Durée de conservation :3 ans.

Pas de précautions particulières de conservation.

PRESCRIPTION / DÉLIVRANCE / PRISE EN CHARGE

AMM 3400936385139 (2004, RCP rév 04.05.2011).

Non remb Séc soc.