Médicaments

Viewed products

OROCAL 500 mg Boite de 60 comprimés à sucer View larger

OROCAL 500 mg Boite de 60 comprimés à sucer

3322916

New product

Carences calciques en période de croissance, de grossesse, d'allaitement. 

Traitement d'appoint des ostéoporoses : séniles, post-ménopausiques, sous corticothérapie, d'immobilisation lors de la reprise de la mobilité.

More details

6,92 € tax incl.

More info

FORMES et PRÉSENTATIONS

Comprimé à 500 mg (blanc) : Flacon de 60.

COMPOSITION 

par comprimé : Calcium  500 mg
(sous forme de carbonate : 1,25 g/cp)

Excipients : sorbitol, povidone, arôme orange (isomalt, arôme orange, monoglycérides et diglycérides d'acide gras, éthanol à 96 %), stéarate de magnésium, aspartam (E 951), eau purifiée.

INDICATIONS 

Carences calciques en période de croissance, de grossesse, d'allaitement. Traitement d'appoint des ostéoporoses : séniles, post-ménopausiques, sous corticothérapie, d'immobilisation lors de la reprise de la mobilité (cf Contre-indications).

POSOLOGIE ET MODE D'ADMINISTRATION 

Posologie :

Adulte :Carences calciques en général et traitement d'appoint des ostéoporoses : 1 g à 1,5 g de calcium-élément par jour, soit 2 à 3 comprimés par jour.

Enfant :Carences calciques en période de croissance : 1 g de calcium-élément/m2 de surface corporelle et par jour, soit 1 à 2 comprimés par jour, en fonction de l'âge.

Mode d'administration : Voie orale.

CONTRE-INDICATIONS 

Hypersensibilité à l'un des constituants. Hypercalcémie, hypercalciurie avec lithiase calcique, calcifications tissulaires (néphrocalcinoses...). Immobilisations prolongées s'accompagnant d'hypercalcémie et/ou d'hypercalciurie : le traitement calcique ne doit être utilisé qu'à la reprise de la mobilisation. En raison de la présence d'aspartam, ce médicament est contre-indiqué en cas de phénylcétonurie.

MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI 

Mises en garde :

L'administration conjointe de calcium et de vitamine D doit être faite sous stricte surveillance médicale (cf Interactions). Ce médicament contient du sorbitol et de l'isomalt, son utilisation est déconseillée chez les patients présentant une intolérance au fructose (maladie héréditaire rare).

Précautions d'emploi :

En cas d'insuffisance rénale, contrôler régulièrement la calcémie et la calciurie et éviter l'administration de fortes doses. En cas de traitement de longue durée et/ou d'insuffisance rénale, il est nécessaire de contrôler la calciurie et de réduire ou d'interrompre momentanément le traitement si celle-ci dépasse 7,5 mmol/24 h (300 mg/24 h) chez l'adulte, 0,12 à 0,15 mmol/kg/24 h (5 à 6 mg/kg/24 h) chez l'enfant. 

En cas de traitement associé à base de digitaliques, tétracyclines, vitamine D, fluorure de sodium : cf Interactions.

INTERACTIONS 

Interactions médicamenteuses :

En cas de traitement avec les digitaliques :L'administration orale de calcium, surtout si elle est associée à la vitamine D, risquant d'augmenter la toxicité des digitaliques, nécessite une stricte surveillance clinique et électrocardiographique.

En cas de traitement par les tétracyclines par voie orale :Il est recommandé de décaler d'au moins 3 heures la prise de calcium (interférence possible de l'absorption des tétracyclines).

En cas d'association avec la vitamine D à fortes doses :Un contrôle hebdomadaire de la calciurie et de la calcémie est indispensable en raison du risque d'hypercalcémie.

En cas de traitement à base de fluorure de sodium :Il est conseillé de prendre le calcium à distance du fluorure de sodium.

FERTILITÉ / GROSSESSE / ALLAITEMENT 

Ce médicament peut être utilisé pendant la grossesse et l'allaitement. Cependant, la dose journalière ne doit pas dépasser 1500 mg de calcium.

EFFETS INDÉSIRABLES 

Une sensation de bouche sèche a été signalée au moment de la prise des comprimés. Hypercalciurie en cas de traitement prolongé à fortes doses, exceptionnellement hypercalcémie. Risque d'hypophosphatémie.

SURDOSAGE 

Symptômes :Soif, polyurie, polydipsie, nausées, vomissements, déshydratation, hypertension artérielle, troubles vasomoteurs, constipation. Chez le nourrisson et l'enfant, l'arrêt de la croissance staturopondérale peut précéder tous les signes.

Traitement :Arrêt de tout apport calcique et vitamine D, réhydratation et, en fonction de la gravité de l'intoxication, utilisation, isolée ou en association, de diurétiques, corticoïdes, calcitonine, dialyse péritonéale.

PHARMACODYNAMIE 

Classe pharmacothérapeutique : Apport calcique.

La concentration importante en calcium de chaque unité de prise facilite l'absorption d'une quantité de calcium suffisante, avec un nombre de prises limité.

PHARMACOCINÉTIQUE 

Absorption : En milieu gastrique, le carbonate de calcium libère l'ion calcique en fonction du pH.Le calcium est essentiellement absorbé dans la partie haute de l'intestin grêle selon un mécanisme de transfert actif saturable dépendant de la vitamine D.

Le taux d'absorption du calcium sous cette forme est de l'ordre de 30 % de la dose ingérée.

Élimination : Le calcium est éliminé par la sueur et les sécrétions digestives.Le calcium urinaire dépend de la filtration glomérulaire et du taux de réabsorption tubulaire du calcium.

MODALITÉS DE CONSERVATION 

Durée de conservation : 3 ans.

A conserver à une température ne dépassant pas 25 °C.

PRESCRIPTION / DÉLIVRANCE / PRISE EN CHARGE 

AMM 3400933229160 (1989, RCP rév 15.11.2010). Prix : 7,46 euros (60 comprimés).