Dermatologie

Viewed products

ONCTOSE HYDROCORTISONE Crème Tube de 38g View larger

ONCTOSE HYDROCORTISONE Crème Tube de 38g

3445754

New product

Association d'un dermocorticoïde d'activité faible, l'hydrocortisone, d'un antihistaminique local, le méthylsulfate de méfénidramium et d'un anesthésique local, la lidocaïne.

Traitement symptomatique local du prurit, en particulier piqûres d'insectes.

More details

5,09 € tax incl.

More info

FORMES, PRÉSENTATIONS

Crème.

COMPOSITION

ACETATE D'HYDROCORTISONE .............................................................................................. 0,250 g

CHLORHYDRATE DE LIDOCAINE ............................................................................................. 1,000 g

METHYLSULFATE DE MEFENIDRAMIUM ................................................................................. 2,000 g

Excipients : Cire émulsionnable non ionique au cétomacrogol 1000 (cire de Lanol CTO®), stéarate de diéthylèneglycol, propylèneglycol, eau purifiée. Pour 100 g de crème

INDICATIONS

Traitement symptomatique local du prurit, en particulier piqûres d'insectes.

POSOLOGIE, MODE D'ADMINISTRATION

Voie cutanée 1 application 2 à 3 fois par jour Une augmentation du nombre d'applications risquerait d'aggraver les effets indésirables sans améliorer les effets thérapeutiques. Se laver les mains après l'application. La durée du traitement est limitée à trois jours.

CONTRE-INDICATIONS

Hypersensibilité à l'un des constituants, notamment aux anesthésiques locaux et aux antihistaminiques,lésions cutanées suintantes, ulcérées, plaies,acné,rosacée,infections cutanées bactériennes, virales, fongiques et parasitaires même si elles comportent une composante inflammatoire.

MISES EN GARDE, PRÉCAUTIONS D'EMPLOI

Mises en garde

Le prurit n'est qu'un symptôme. Il exige dans tous les cas la recherche et le traitement de son étiologie.La persistance ou l'aggravation du prurit peut être liée à une allergie à l'un des composants de la préparation.En l'absence de données sur la résorption cutanée, le risque d'effets systémiques ne peut être exclu. Il est d'autant plus à redouter que le topique est utilisé sur une grande surface, sous pansement occlusif, sur une peau lésée (notamment brûlée), une muqueuse, une peau de prématuré ou de nourrisson (en raison du rapport surface/poids et de l'effet d'occlusion des couches au niveau du siège).L'attention des sportifs sera attirée par le fait que cette spécialité contient un principe actif pouvant induire une réaction positive des tests pratiqués lors des contrôles antidopages.

FERTILITÉ, GROSSESSE, ALLAITEMENT

Grossesse

Aucune étude de tératogénicité n'a été effectuée avec des corticoïdes locaux. Néanmoins, les études concernant la prise de corticoïdes per os n'ont pas mis en évidence un risque malformatif supérieur à celui observé dans la population générale. En conséquence, ce médicament peut être prescrit pendant la grossesse si besoin.

Allaitement

Ne pas appliquer sur les seins lors de l'allaitement, en raison du risque d'ingestion du produit par le nouveau-né.

EFFETS INDÉSIRABLES

Risque de sensibilisation à la diphénhydramine et/ou à la lidocaïne.Ce médicament contenant un corticoïde d'activité faible et faiblement dosé, les effets indésirables décrits ci-dessous se trouvent réduits au minimum. L'utilisation prolongée de corticoïdes d'activité forte ou très forte peut entraîner une atrophie cutanée, des télangiectasies (à redouter particulièrement sur le visage), des vergetures (à la racine des membres notamment, et survenant plus volontiers chez les adolescents), un purpura ecchymotique secondaire à l'atrophie, une fragilité cutanée. Ces effets sont rares avec les corticoïdes d'activité faible comme l'hydrocortisone. Au visage, les corticoïdes peuvent créer une dermite péri-orale ou bien aggraver une rosacée. Il peut être observé un retard de cicatrisation des plaies atones, des escarres, des ulcères de jambe (cf "Contre-indications"). Des éruptions acnéiformes ou pustuleuses, une hypertrichose, des dépigmentations ont été rapportées. Des infections secondaires, particulièrement sous pansement occlusif ou dans les plis, et des dermatoses allergiques de contact ont été également rapportées lors de l'utilisation de corticoïdes locaux.

PHARMACODYNAMIE

DERMOCORTICOIDE ANTIHISTAMINIQUE ANESTHESIQUE LOCAL (D. Dermatologie) Association d'un dermocorticoïde d'activité faible, l'hydrocortisone, d'un antihistaminique local, le méthylsulfate de méfénidramium et d'un anesthésique local, la lidocaïne.

PHARMACOCINÉTIQUE

L'importance du passage transdermique et des effets systémiques dépend de la taille de la surface traitée, du degré d'altération épidermique, de la durée du traitement. Ces effets sont d'autant plus importants que le traitement est prolongé.

DURÉE DE CONSERVATION

3 ans.

CONDITIONS DE CONSERVATION

A conserver à une température inférieure à 25°C.

PRESCRIPTION, DÉLIVRANCE, PRISE EN CHARGE

AMM

3400934457548 (T/38g)

Non remb Séc soc.