Comment soigner les hémorroïdes ?

Comment soigner les hémorroïdes ?

Les Hémorroïdes

Sous le nom « Hémorroïdes », on trouve l’ensemble des troubles des veines qui irriguent l’anus.

Les douleurs entrainées par une dilatation anormale ou un saignement peuvent gêner la vie quotidienne, et même entrainer des complications ou des infections.

Ces veines normalement internes à la paroi de l’anus peuvent sortir de la paroi (comme des varices), soit à l’extérieur de l’anus, soit à l’intérieur dans le rectum.

Hémorroïdes

Les remèdes :

Il faut éviter les facteurs favorisant et aggravant :

  • Ne pas rester longtemps assis sur le siège des toilettes, donc éviter d’être constipé et éviter de faire des efforts pour évacuer les selles.
  • Pratiquer une activité sportive car cela diminue la constipation. Attention cependant au vélo qui aggrave l’irritation de l’anus.
  • Eviter les excès d’épices ou d’alcool qui irritent au passage des selles.
  • Eviter les diarrhées à cause de l’irritation due au nombre important de selles répétées.
  • L’idéal est de prendre une douche au lieu de s’essuyer avec du papier. Si possible utilisez de l’eau savonneuse très froide car le froid entraine une vasoconstriction reflexe et fait rentrer les veines extériorisées.
  • Si vous devez courir ou faire du vélo sur une longue distance, appliquez une crème anti-hémorroïdaire à titre préventif qui diminuera l’irritation.

Traitement pharmaceutiques :

  1. Les toniques veineux sont extraits de plantes comme le cassis, le Gyngko biloba, le petit houx..). A fortes doses durant 3 ou 4 jours, ils tonifient et vasoconstrictent les veines. On trouve en comprimés : Ginkor fort, Daflon, Diosmine, ou en liquide : Intrait de marron d’inde, Teinture mère de cassis, Jouvence de l’abbé Soury.
  2. Une pommade contenant un tonique veineux, un antiseptique, et un antidouleur permet également par son action mécanique protectrice de favoriser un retour à la normale. (Titanoréine, Sédorrhoide, préparation H..)
  3. En cas d’hémorroïdes internes, la pommade peut être remplacée par des suppositoires (qui contiennent les mêmes produits). Les placer au congélateur avant, entraine une forte vasoconstriction grâce au froid. (Suppositoires Titanoréine, Sédorrhoide, préparation H ..)
  4. Huiles essentielles en application locale : menthe poivrée ou cyprès. Massage de la zone hémorroïdaire le soir avec quelques gouttes d’huile essentielle (action astringente et vasoconstrictrice).

En conclusion d’une lecture de la nombreuse littérature consacrée aux hémorroïdes, on peut ajouter que l’on peut essayer :

  • de boire beaucoup d’eau,
  • d’arrêter la viande (notamment viande rouge pour détoxifier le foie..)
  • d’aller à la selle une fois par jour le matin après un café noir (déclencheur chez nombre de personne) puis de prendre une douche anale froide au lieu de s’essuyer avec du papier .. puis d’appliquer ensuite un traitement local.

Si rien ne fonctionne, que vous saignez et souffrez beaucoup, consultez un spécialiste, proctologue ou gastro-enterologue qui pourra si rien de fonctionne vous proposer la chirurgie.

Pour aller plus loin : le site non commercial de la sécu : www.ameli-sante.fr/hemorroides