Gastroentérologie, estomac, digestion

Déjà vus

RENNIE sans sucre Comprimés à croquer Boite de 60 Agrandir l'image

RENNIE sans sucre Comprimés à croquer Boite de 60

3302902

Neuf

Ce médicament est indiqué chez l'adulte (à partir de 15 ans) dans les brûlures d'estomac et remontées acides.

Plus de détails

6,63 € TTC

En savoir plus

FORMES et  PRÉSENTATIONS

Rennie sans sucre : Comprimé à croquer (blanc)  : Boîtes de 12, de 36 ou de 60, sous plaquettes thermoformées. 

COMPOSITION

par comprimé: Carbonate de calcium 0,68 g (soit en calcium : 272 mg/cp) Carbonate de magnésium lourd 80 mg

Excipients :

Rennie sans sucre : sorbitol, amidon de pomme de terre, amidon de maïs  prégélatinisé, stéarate de magnésium, talc, paraffine liquide légère, saccharine  sodique. Arôme : menthe.

INDICATIONS

Ce médicament est indiqué chez  l'adulte et l'enfant de plus de 15 ans dans les brûlures d'estomac et les  remontées acides.

POSOLOGIE ET MODE  D'ADMINISTRATION

Voie orale.

Réservé à  l'adulte et à l'enfant de plus de 15 ans.

La posologie usuelle par 24 heures  est de 1 à 2 comprimés au moment des douleurs, soit 4 à 8 comprimés par jour.  En cas de douleurs plus intenses, la posologie pourra être portée, pour une  brève période, à 12 comprimés par jour.

La durée du traitement est limitée à  10 jours.

CONTRE-INDICATIONS      

Hypersensibilité à l'un des composants du comprimé.Insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine inférieure à 30 ml/min).

Hypercalcémie.

MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI

Mises en garde : Il est conseillé aux patients de prendre un avis médical en cas de :

  • perte de poids,
  • difficultés à avaler ou gêne abdominale persistante,
  • troubles de la digestion apparaissant pour la première fois ou s'étant modifiés récemment
  • insuffisance rénale  (nécessité d'une surveillance de la calcémie).
  • En   raison de la présence de sorbitol, l'utilisation de ces médicaments est déconseillée chez les patients présentant une intolérance au fructose (maladie héréditaire rare). En raison de la présence de sorbitol, ces médicaments peuvent provoquer un effet laxatif modéré.
  • Précautions d'emploi  :
  • En cas de persistance des troubles au-delà de 10 jours de traitement ou d'aggravation des troubles, une recherche étiologique doit être effectuée et la conduite à tenir réévaluée.
  • Ce médicament ne doit pas être utilisé par cure de plus de 10 jours : des effets indésirables ont été observés lors de l'association avec   des diurétiques thiazidiques ou chez des patients prenant de grandes quantités   de lait ou de produits lactés, notamment lors de traitements prolongés.
  • Si on est conduit à dépasser 4 à 8 comprimés par jour, ce traitement devra être de courte durée, ne devra pas être poursuivi après la disparition des symptômes et ne devra pas dépasser 12 comprimés par jour

 

INTERACTIONS

Interactions médicamenteuses  : Les antiacides interagissent avec certains autres médicaments absorbés par voie orale. Nécessitant des précautions d'emploi :

On constate une diminution de l'absorption digestive des médicaments administrés simultanément.

Par mesure de précaution, il convient de prendre les antiacides à distance des autres médicaments. Espacer la prise   de ce médicament de plus de 2 heures si possible avec : antisécrétoires, antihistaminiques H2, aténolol, métoprolol, propranolol, chloroquine, cyclines, diflunisal, digoxine, diphosphonates, fexofénadine, fer (sels), fluoroquinolones, fluorure de sodium, glucocorticoïdes (décrit pour la   prednisolone et la dexaméthasone), indométacine, kétoconazole, neuroleptiques phénothiaziniques, pénicillamine, phosphore (apports), thyroxine.

A prendre en compte :

Salicylés : augmentation de l'excrétion rénale des salicylés par alcalinisation des urines.

FERTILITÉ/GROSSESSE/ALLAITEMENT      

Grossesse :

Chez l'animal, il n'y a pas de données fiables de tératogenèse. Des anomalies de l'ossification ont été décrites à fortes doses et en cas d'administration prolongée de carbonate de calcium.

En clinique, aucun effet malformatif ou foetotoxique particulier n'est apparu  à ce jour aux posologies préconisées. Toutefois, le suivi de grossesses exposées  à cette association est insuffisant pour exclure tout risque.

En conséquence, l'utilisation de ce médicament ne doit être envisagée au  cours de la grossesse que si nécessaire.

Tenir compte de la présence :

des sels de magnésium susceptibles de provoquer une diarrhée ; de sels de calcium qui, à doses élevées et prolongées, exposent au risque d'hypercalcémie avec calcinose de différents organes, notamment des reins.

Allaitement :

L'allaitement est possible dans les conditions normales d'utilisation de ce  médicament.

EFFETS  INDÉSIRABLES

Liés au magnésium : possibilité de diarrhée à fortes doses.

Liés au calcium (272 mg/cp) : en usage prolongé à fortes doses, survenue possible d'hypercalcémie, risque de néphrolithiase et d'insuffisance rénale.

SURDOSAGE

En cas de surdosage, des  troubles du transit peuvent apparaître (diarrhée).

PHARMACODYNAMIE      

Antiacides (code ATC : A02A).

Association de deux antiacides (carbonate de calcium et carbonate de  magnésium).

Ce médicament a une action locale, et ne dépend pas d'une absorption  sanguine.

Le carbonate de calcium a un effet neutralisant. Cet effet est potentialisé  par l'addition du carbonate de magnésium qui présente également un effet  neutralisant.

PHARMACOCINÉTIQUE    

Calcium et magnésium.

  • Dans l'estomac : le carbonate de calcium et le carbonate de magnésium  réagissent avec l'acidité gastrique en formant des sels solubles.
  • Le calcium et le magnésium peuvent être absorbés à partir de leurs sels  (solubles).
  • Le taux d'absorption dépend de la dose et de variations interindividuelles.  Près de 10 % du calcium et 15-20 % du magnésium sont absorbés.
  • Chez les sujets sains, les faibles quantités de calcium et magnésium  absorbées sont habituellement rapidement excrétées par les reins. Cependant,  chez les insuffisants rénaux, la calcémie et la magnésémie peuvent devenir  anormalement élevées.
  • Dans le tractus intestinal, les divers liquides digestifs non gastriques  transforment les sels solubles en sels insolubles, qui sont alors éliminés dans  les matières fécales.

 

MODALITÉS DE CONSERVATION

Rennie sans sucre :  Durée de conservation : 3 ans.

A conserver à une température ne dépassant pas 25 ° C, dans l'emballage d'origine, à l'abri de l'humidité.