Antihemorroïdaires

Promotions

Déjà vus

TITANOREINE lidocaïne 2% Crème rectale Tube de 20g Agrandir l'image

TITANOREINE lidocaïne 2% Crème rectale Tube de 20g

3237240

Neuf

Traitement symptomatique des douleurs, prurits et sensations congestives au cours des poussées hémorroïdaires et autres affections anales.

Plus de détails

3,23 € TTC

En savoir plus

L’avis d’Emma sur la crème Titanoreine Lidocaïne :

Cette crème rectale est parfaitement adaptée pour les crises hémorroïdaires, la lidocaïne vous aidera à soulager la douleur.

FORMES et PRÉSENTATIONS

Crème : Tube de 20 g.

COMPOSITION

par tube:
Carraghénates 0,5 g
Dioxyde de titane 0,4 g
Oxyde de zinc 0,4 g
Lidocaïne (DCI) 0,4 g

Excipients : palmitostéarate de macrogol, glycérides polyglycolysés saturés, diméticone, cellulose microcristalline, propylèneglycol, parahydroxybenzoates de méthyle (E 219) et de propyle (E 217), sorbate de potassium, eau purifiée.

INDICATIONS

Traitement symptomatique des douleurs, prurits et sensations congestives au cours des poussées hémorroïdaires et autres affections anales.

POSOLOGIE ET MODE D'ADMINISTRATION

Voie rectale. 1 à plusieurs applications par jour.

CONTRE-INDICATIONS

Antécédents de manifestations allergiques, notamment à la lidocaïne ou aux autres constituants du médicament.

MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI

L'administration de ce produit ne dispense pas du traitement spécifique de la maladie anale. Le traitement doit être de courte durée. Si les symptômes ne cèdent pas rapidement, il doit être interrompu et un examen proctologique est indispensable. Ce médicament contient du parahydroxybenzoate de méthyle et de propyle et peut provoquer des réactions allergiques (éventuellement retardées).

FERTILITÉ/GROSSESSE/ALLAITEMENT

A utiliser avec prudence chez la femme enceinte ou qui allaite, faute de données cliniques exploitables.

SURDOSAGE

Le risque de surdosage est peu probable, compte tenu du faible dosage de la lidocaïne contenue dans Titanoréïne à la lidocaïne 2 %, crème. Des cas exceptionnels d'ulcérations anales ont été rapportés avec une durée de traitement prolongée. L'application de doses massives pourrait potentiellement conduire à un surdosage ; en ce cas, une surveillance en milieu spécialisé devra être maintenue durant plusieurs heures en raison de l'absorption retardée. Des traitements symptomatiques doivent être instaurés.

PHARMACODYNAMIE

Anesthésique local (N : système nerveux).

  • Topique en proctologie.
  • Mucoprotecteur et lubrifiant de la muqueuse anorectale, il la met à l'abri des agressions mécaniques ou chimiques dues principalement aux contacts stercoraux.
  • Le carraghénate (extrait d'algues rhodophycées) fournit en milieu humide un mucilage de nature colloïdale, filmogène, susceptible de s'appliquer intimement sur la muqueuse enflammée ou lésée et sur la selle dont il facilite le glissement et le besoin d'évacuation.
  • Par ailleurs, le carraghénate maintient au contact de la muqueuse les autres composants topiques inertes et protecteurs.
  • La présence de la lidocaïne base, anesthésique de contact, dans la crème, produit une analgésie rapide (15 minutes environ) dont la durée, variable selon les sujets, peut s'étendre de 1 à 3 heures, voire plus.

 

PHARMACOCINÉTIQUE

L'étude toxicologique n'a pu mettre en évidence de façon significative la migration tissulaire du médicament dont l'évacuation est assurée lors de l'exonération.

Durée de conservation : 3 ans.

A conserver à une température ne dépassant pas 25 °C.